Vraoum

Quatre couleurs

de
Prix : 16,00 €
Pages : 144
Noir & Blanc
ISBN : 9782365350587


Résumé

Changer de vie comme on change de couleurs.

Grégoire et Pierre sont deux amis étudiants qui, le temps d’un cours, échangentleur identité pour améliorer leurs moyennes dans les matières que chacun des deux maîtrise. En suivant les cours dans la fac de l’autre, ils y rencontrent quatre femmes, sous le signe des quatres couleurs du bic du même nom.

Noir pour Chloé de Jais, l’ex du cynique Grégoire, qu’il a traumatisé sans mêmesans rendre compte, Vert comme les lunettes de sa troublante enseignante, Rouge comme la cheveleure de Mathilde dont Pierre tombe amoureux et qu’il séduitsous l’identité de son ami et Bleu comme cette brune mystérieuse que ne cesse de croiser Grégoire.

Chloé, toujours amoureuse, une romance qui commence sous le sceau du mensonge, un accident et l’histoire sans conséquence va alors prendre un tour beaucoup moins anodin...La chronique au bic d’un échange d’identité qui tourne mal.

Sortie le 14 mai


ACTUALITTE.com : "Blaise Guinin ne s'est pas contenté d'avoir une bonne idée, il parvient à l'exploiter au mieux. La pauvreté des moyens mis en œuvre (un bête Bic à quatre couleurs, vous l'avez compris, maintenant) est largement compensée par une virtuosité visuelle et de nombreux clins d'œil à l'histoire de l'art, depuis la Vénus de Boticelli jusqu'aux buveurs solitaires de Hopper, en passant par Picasso, Van Gogh ou encore Lautrec."

AURACAN Dominique Bry : Les jeux de l’amour et du hasard ne sont pas sans conséquences et avec Quatre Couleurs, Blaise Guinin signe un marivaudage moderne, noir et sensuel. Un roman de la séduction et du mensonge derrière la simplicité apparente de la couleur au stylo bille. Une réussite.

9emeART - Elsa :
Le trait de Blaise Guinin est simple, élégant et pétillant. Il joue très intelligemment avec son idée de quadrichromie, s'amusant à mettre là encore l'accent sur les petits détails, par des jeux de couleurs, des jeux sur les motifs... Dirigeant le regard sur les petits riens, et conférant ainsi à la lecture un rythme plus lent, loin d'être désagréable.

CASE DEPART : Voilà un très bon album ! Le récit subtil et très bien écrit de Blaise Guignin permet de passer un excellent moment de lecture. Cette histoire qui commence par une blague potache se transforme rapidement en un drame contemporain sombre proche du polar : entre les amours blessés ainsi qu’un suicide et Grégoire ne sait plus où il en est.

Proche des teen moovies américains, l’histoire est fondée sur un narration originale : les quatre couleurs du stylo bic (noir, bleu, rouge et vert) déclinés en petit chapitre, avec pour introduction la couleur qui reprend un objet, un sentiment… « Rouge comme ce cendrier en plastique, Vert comme le délicieux regard de ma prof, Noir comme le regard inquisiteur de Chloé, Bleu comme le fond de la piscine municipale ». Ce procédé singulier permet de lier admirablement les scènes, donner un réel esprit à l’album et rythmer parfaitement le récit. Le trait de l’auteur de En attendant que le vent tourne (Casterman) est rafraîchissant et agréable à l’œil. Pour dessiner et colorier ses planches, il a utilisé le fameux stylo quatre couleurs Bic.../...le rendu est très réussi.

Une belle réussite graphique !

LA BD DECRYPTEE


Derrière la simplicité du 4 couleurs, Blaise Guinin propose un roman graphique rafraichissant, original, très prenant, graphiquement audacieux et magnifiquement construit. L'auteur propose ainsi, malgré de faux airs de légèreté, un récit cynique et noir dans lequel le mensonge l'emporte sur l'innocence. Un conseil : après avoir fermé le livre, relisez l'album avec tous les éléments en main pour mieux apprécier le talent en œuvre de l'artiste qui ne laisse rien au hasard.

Pour ceux qui aiment :